4 fillettes sautent et se dépensent pour bien travailler

4 fillettes sautent et se dépensent pour bien travailler

30 minutes d’activité quotidienne à l’école…

Depuis la rentrée de septembre 2022, les enfants de primaire sont censés faire 30 minutes d’APQ c’est-à-dire Activité Physique Quotidienne à l’école.

Je suis tombée sur un article très intéressant de France Bleu Orléans à ce sujet. Patricia POURREZ s’est rendue dans l’école du Chêne Maillard à Saran pour parler de cette recommandation appliquée par les enseignants.

…Qui a des répercussions sur le comportement des enfants

Selon l’article, et selon les ressentis des instits, les enfants décompressent et se recentrent sur eux-mêmes. Les bénéfices se font voir immédiatement. En effet, les enfants sont « plus calmes, plus concentrés » et retrouvent même de « l’énergie« .

Et c’est toute la philosophie de la Méthode Félicitée® dont les résultats sont les mêmes que ceux observés en classe à Saran. En effet, être bien dans son corps et libérer les tensions va permettre de mieux se concentrer. Les enfants écoutent mieux et sont plus disponibles pour les apprentissages. Une pratique quotidienne, durant plusieurs jours permet ces résultats. Contactez-moi pour avoir de plus amples informations.

Un enjeu de santé publique

Alors évidemment, bouger nos jeunes qui sont de plus en plus sédentaires devient un réel défi, un réel enjeu pour leur santé future. Michel CYMES le rappelait encore lors de sa venue à C A VOUS sur France 5 le 6 février 2023. Il évoquait, entre autre, « une étude alarmante » mettant en lumière « les capacités physiques des adolescents qui seraient beaucoup moins en forme, pour certains, que des actifs de 65 ans ».

L’activité physique à l’école a mille vertus, tant pour le développement que pour la santé des enfants. Elle aide à améliorer leur condition physique et à renforcer leur système immunitaire. Le sport favorise la croissance osseuse et musculaire. Au final, les enfants ont une meilleure estime d’eux-mêmes et ont davantage confiance en eux. Cet état d’esprit contribue également à améliorer la motivation et la capacité d’apprentissage.

Il est temps de refaire bouger les enfants!

Retrouvez l’article de France Bleu Orléans ici et l’interview de Michel CYMES ici 😉

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires récents

Aucun commentaire à afficher.